Comment choisir son terrain ?

Comment choisir son terrain ?


Lors du coup de coeur, pensez à venir sur place à différentes heures de la journée et différents jours de la semaine. Munissez- vous d’un appareil photo et « mitraillez », car vous ne retiendrez pas tout du premier coup. Achetez- vous une boussole, si vous n’en possédez pas et visiter le terrain avec, prenez note de toutes les informations qui vous semblent importantes.

Lorsqu’un terrain vous plait, vous devez vérifier :

• La proximité des réseaux (Eau, électricité, téléphone, etc…)
• Les nuisances (voisinage, discothèque, chenils, autoroute,etc… actuelles ou futures)
• La proximité du système de santé, de commerces, d’enseignements
• Les dessertes en transports en communs et l’accessibilité (état des voieries)
• La présence de végétaux gourmands en eau (roseaux, saules pleureurs)
• La présence de roche éventuelle
• L’orientation et les masques naturels ou architecturaux (actuels ou futurs)

Il est nécessaire de prendre du recul pour analysez les données et informations que vous aurez pu recueillir sur place. Même si le prix du terrain est très attractif, il vous faut prendre le temps nécessaire à ces contrôles, sans quoi vous prenez un risque financier.

> LA PROXIMITÉ DES RÉSEAUX

La présence et la proximité des réseaux concessionnaires ou autres, est une question importante lors du choix du terrain. Car le cout généré par les raccordements à ces divers réseaux, peut devenir un frein à l’aboutissement de votre projet.
Sachez qu’un câble électrique doit respecter certaines contraintes techniques et de dimensionnements en fonction de sa longueur, plus celle-ci est longue plus le raccordement coutera d’argent. Il en va de même pour les réseaux de gaz et téléphonique, qui demanderont la mise en oeuvre de chambres de tirages ou relais.
En ce qui concerne les réseaux d’eaux usées ou pluviales, si un réseau public existe vous devrez vous y raccorder, mais il ne vous faut oublier qu’il existe là aussi des contraintes techniques. Les pentes minimales à respecter, peuvent vous obliger à revoir l’implantation de votre maison ou à mettre en oeuvre une pompe de relevage qui s’avèrera onéreuse.
Vérifiez les possibilités de raccordements sur place en contrôlant, la présence de plaques d’égout, de poteaux électrique, de piliers téléphonique.

C’est pourquoi quand vous acheter en lotissement vous avez l’avantage de ne pas à avoir à vous préoccuper de cela !!! Nous Nous en sommes occupés !!!

> LES NUISANCES

Les nuisances peuvent être de différentes natures et peuvent transformer votre rêve en cauchemar. Il est donc indispensable de réaliser certains contrôles. En premier lieu, faite votre enquête de voisinage. Vous trouverez toujours de bonnes âmes, pour vous raconter la vie de leur quartier.
Certaines personnes agées ou non, aiment à discuter et vous informerons bien volontier sur les nuisances et autres problèmes du secteur vous intérressant.
Sachez pondérer leurs propos, car certaines personnes « surtout dans le sud », font une montagne d’un tas de sable.
Ensuite, il vous faudra vous rendre en mairie ou à la dde, pour recueillir des informations sur les projets de voiries ou équipements urbains, pouvant générer des nuisances futures.
Pensez à visitez le terrain plusieurs fois et ceci à différentes heures de la journée, ce qui vous permettra de contrôler l’adéquation entre vos envies de vie et le lieu que vous convoitez.

> LA PROXIMITÉ DU SYSTÈME DE SANTÉ, D’ENSEIGNEMENT ET DE COMMERCES

Dans une grande majorité des cas, l’achat d’un terrain et la construction d’une maison, va avec l’agrandissement de la famille. Cette état de fait, me permet de vous préciser qu’il vous faudra également vous renseigner sur la proximité de certains services.
La présence dans la commune d’un médecin, d’une pharmacie, d’une école et de commerces de quartier me semble être le minimum. Parcourir 30 à 60 kilomètres par jours, pour aller chercher le pain est une donnée à intégrer dans le calcul, car cela aura un prix.

> LES DESSERTES EN TRANSPORTS ET L’ACCESSIBILITÉ

Les dessertes en transports en communs est une donnée, qui selon le secteur, vous rendra service en cas de panne d’un véhicule ou de rendre indépendant les enfants.
L’accessibilité du terrain, doit vous interpeller, tout le monde ne possède pas un 4×4 et le coût de réalisation d’un chemin carrossable, par tous temps, n’est pas à omettre.

> LA PRÉSENCE DE VÉGÉTAUX

La présence de végétaux est une denrée rare de nos jours dans certains secteurs, mais certains types de végétaux gourmand en eaux, doivent « vous mettre la puce à l’oreille ».
Si cette flore, est très présente sur le terrain qui vous fait rêver, c’est très certainement qu’il y a une présence importante d’eau et cette donnée engendrera certainement des frais supplémentaires.
Pour palier aux risques d’inondations (proximité de cours d’eau), un PPRI est maintenant présent dans chaque commune disposant d’un PLU, vous devez vous renseigner en amont de la signature.
Les notaires ont dorénavant le devoir de vous informer des risques applicable à votre terrain, mais cela vous est souvent présenté lors de la signature de l’acte authentique, ce qui ne vous laisse que très peu de marge de manoeuvre.
Le Plan de Prévention des Risques d’Inondations, précises certaines modalités et obligations constructives qui engendrera des modifications sur votre projet, si les informations ne sont pas intégrées lors de l’avant projet.

> LA PRÉSENCE DE ROCHE

La présence de roche affleurante ou de proximité de montagnes, est une contrainte technique forte qu’il ne faut pas négliger. Au même titre que les sols trop sablonneux, la roche impliquera l’intervention d’un brise roche si l’implantation de la maison l’exige. Ce type d’intervention, n’est pas quantifiable aisément, car une roche peu très rapidement rompre ou au contraire, montrer une résistance importante.
Ne vous en préoccupez plus :
EN INVESTISSANT SUR NOS LOTISSEMENTS NOUS VOUS FOURNISSONS L’ETUDE DE SOL !!!!

> L’ORIENTATION ET LES MASQUES NATURELS OU ARCHITECTURAUX

L’orientation du terrain est une des vérifications à réaliser, un très beau terrain à flan de colline ne recevant les rayons du soleil, que 4 heures entre le 15h00 et 19h00 durant une courte période de l’année, doit vous faire vous interroger. Car le prix du chauffage augmentant sans cesse et la durée de chauffage importante sur un terrain mal orienté, aura un impact sur votre budget. Le terrain doit pouvoir vous fournir des solutions alternatives, car les ambiances lumineuses et le soleil, sont de bon calmants.
Les projets ou terrains voisins, pouvant recevoir de nouvelles constructions doivent également vous interpeller, car un terrain offrant une vue sur la valée, ne sera pas aussi agréable avec un immeuble de 2 ou trois niveaux, implanté à 3 mètres de la limite séparative.
Encore une fois, l’étude du PLU ou POS, vous fournira des renseignements, mais pas seulement. Prenez rendez-vous avec l’instructeur des permis de construire en charge du secteur ou est situé le terrain, et posez lui des questions sur les possibilités de bâtir sur les terrains contigus. Si un permis est en cours d’instruction, donc aucune présence de panneau d’affichage, il vous le signifiera certainement.

 

DIFFERENTES ETAPES POUR ACQUERIR UN TERRAIN
Frais d'acquisition liés au terrain
DEMANDE DE RACCORDEMENT ERDF :
DEMANDE DE RACCORDEMENT GRDF
DEMANDE DE RACCORDEMENT FRANCE TELECOM